Avez-vous besoin d'aide maintenant?

Nous n’offrons pas de conseils, de consultations ni de traitements en matière de santé mentale. Si une personne que vous connaissez ou vous-même êtes en état de crise, veuillez communiquer avec l’équipe d’intervention d’urgence de votre communauté locale. Vous pouvez également appeler la Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux être des Autochtones au 1 855 242-3310, le Service d’aide téléphonique pour les jeunes Noirs ( Black Youth Helpline) au 1-833-294-8650 ou Jeunesse, j’écoute au 1-800-668-6868.

Apprentissage socioémotionnel et d’affirmation identitaire

L’apprentissage socioémotionnel (appelé parfois l’ASE) adapté à la culture aide les élèves à acquérir les compétences intrapersonnelles et interpersonnelles dont ils ont besoin pour être épanouis toute leur vie durant. Les efforts explicites de toute l’école pour enseigner l’apprentissage socioémotionnel, modéliser et renforcer ces compétences dans la vie quotidienne de l’élève contribuent à son succès scolaire et à son bien-être social, comportemental et émotionnel.

L’apprentissage socioémotionnel (ASE), de quoi s’agit-il?

La santé mentale positive et le bien-être sont importants pour renforcer la résilience des élèves, et les aider à s’épanouir.

Santé mentale en milieu scolaire Ontario aide les conseils scolaires à soutenir les élèves.

Le fait de mettre l’accent sur la santé mentale positive et le bien-être, dans des milieux scolaires sécuritaires et inclusifs, aide tous les élèves à s’épanouir.

Mise en œuvre d’une manière adaptée à la culture, cela peut prévenir les problèmes de santé mentale futurs.

Que faut-il pour obtenir des résultats positifs et durables pour les élèves?

Il y a trois composantes clés :

  • Un milieu scolaire qui favorise la santé mentale etqui est sensible aux différences culturelles
  • Des programmes fondés sur des données probantes
  • Un soutien à la formation et à la mise en œuvre

Un outil très puissant fondé sur des données probantes est l’apprentissage socioémotionnel, appelé parfois l’ASÉ.

L’ASÉ est le processus d’apprentissage et d’acquisition de compétences qui permet de reconnaître et de gérer les émotions. Faire face au stress. Renforcer l’identité. Résoudre les problèmes. Consolider les relations positives et réfléchir de façon critique.

La recherche montre que lorsque les écoles offrent l’apprentissage socioémotionnel de qualité aux élèves, les résultats sont remarquables.

De plus, la participation à l’apprentissage socioémotionnel entraîne une hausse du rendement scolaire.

L’ASÉ a également un effet cumulé. Lorsque tous les élèves d’une classe apprennent et exercent ces habiletés leur sentiment d’appartenance à l’école et à la communauté s’améliore. Chacun développe son entregent, et fait preuve de respect envers la diversité de pensée, de culture, de langue, de foi, d’identités et d’expression.

La réflexion du personnel scolaire quant au milieu d’apprentissage, et la possibilité pour les élèves et les familles d’y contribuer, sont des éléments essentiels de l’enseignement adapté à la culture.

Il existe de nombreuses approches pour appliquer l’ASÉ à l’école.

L’organisme américain CASEL [Collaboration pour l’apprentissage académique et socioémotionnel] a élaboré une ressource bien connue. Nous l’avons adapté pour faciliter sa mise en œuvre dans les écoles de l’Ontario.

Pensez à la manière d’intégrer ces six catégories d’habiletés socioémotionnelles dans la pratique quotidienne.

Numéro un : la conscience de soi et le sentiment d’identité.

Deux : la reconnaissance et la gestion des émotions.

Trois : la gestion du stress et l’adaptation.

Quatre : la motivation positive et la persévérance.

Cinq : les aptitudes relationnelles.

Six : les aptitudes à la pensée critique et créative, ou les fonctions exécutives.

Lorsque les enseignants bienveillants présentent et modélisent ces compétences tout au long de la journée, les élèves sont mieux outillés pour gérer leurs difficultés.

Alors, comment pouvez-vous présenter l’ASÉ?

Tout comme d’autres approches qui permettent d’acquérir des compétences, utilisez un ordre systématique, favorisez l’apprentissage usuel et réfléchie, et nommez et renforcez les compétences de façon explicite.

Veillez à offrir des occasions continues d’apprentissage et de réflexion, tout en favorisant un climat antiraciste et anti-oppression.

Lorsque vous décidez d’introduire l’ASÉ, pensez au stade de développement de vos élèves et à la façon dont les compétences se manifestent selon la culture, le genre et d’autres différences représentées dans l’école.

Cela aidera les élèves à se voir dans le cadre des activités d’ASÉ.

Les familles peuvent choisir de renforcer ces compétences à la maison. Les élèves peuvent également avoir des idées sur l’intégration des compétences d’apprentissage socioémotionnel dans la culture de l’école, afin de favoriser l’inclusion.

Une approche à l’échelle de l’école garantit que :

  • la direction de l’école est pleinement impliquée dans l’adoption et l’appliction de l’ASÉ
  • le personnel participe à un apprentissage professionnel de qualité et modélise l’ASÉ dans sa pratique pédagogique
  • l’information recueillie sur les progrès de l’ASÉ éclairent la planification et la pratique
  • l’ASÉ est intégré à la culture et aux activités d’apprentissage de l’école; et
  • tous les partenaires travaillent ensemble pour créer des milieux d’apprentissage accueillants et respectueux

Ensemble, vous pouvez montrer un engagement envers la santé mentale et le bien-être, l’équité, la sécurité et l’inclusion. C’est ce qui se produit quand l’ASÉ fait partie de la vie scolaire.

Cette approche efficace peut aider tous les élèves à réussir, à relever les défis de la vie et à saisir les possibilités qu’elle offre.

Pour en savoir plus sur l’ASÉ et la promotion de la santé mentale, visitez le site internet de Santé mentale en milieu scolaire Ontario.


Apprentissage socioémotionnel et équité

L’apprentissage socioémotionnel adapté à la culture tient compte des expériences vécues par les élèves, ainsi que des disparités raciales et autres qui existent au sein de l’école, du système scolaire et de la société.

Un rapport en août 2020 (en anglais seulement) de The Collaborative for Academic, Social and Emotional Learning (CASEL) explique le potentiel de l’apprentissage socioémotionnel pour cultiver les connaissances, les croyances, les pratiques et les relations qui :

  • Aider les individus, les groupes et les institutions à examiner et à interrompre les politiques et les pratiques inéquitables
  • Créer des occasions pour les élèves, les familles et les éducateurs afin de construire ensemble des environnements scolaires plus inclusifs et axés sur l’élève
  • Révéler et susciter l’intérêt, les talents et les contributions des enfants, des jeunes et des adultes d’origines diverses
  • Créer des environnements d’apprentissage plus riches et de meilleurs résultats en matière de développement pour tous les individus

Comment mettre en place un apprentissage socioémotionnel adapté à la culture

Comme le souligne le rapport CASEL mentionné ci-dessus, l’apprentissage socioémotionnel peut nous aider à démanteler les structures oppressives et à créer un système scolaire et une société plus équitables.

Soyez d’abord un apprenant

Bien qu’il soit prouvé que l’apprentissage socioémotionnel présente des avantages très évidents lorsqu’il est introduit tôt dans le développement de l’enfant, cet apprentissage ne s’arrête pas là. Nous développons en effet nos compétences socioémotionnelles tout au long de la vie, et donc, vous êtes à la fois un apprenant et un guide.

Faites preuve d’indulgence envers vous-même à mesure que vous acquérez des connaissances et des compétences. Restez humble et curieux, en vous rappelant de penser à vos préjugés en cours de route. Cherchez des occasions d’apprendre et de tirer parti des points forts des élèves et des familles, des pairs et des autres professionnels de votre système, notamment l’équipe chargée de l’équité et les membres de votre équipe de direction en santé mentale.

Conseils pour mettre en œuvre un apprentissage socioémotionnel adapté à la culture

L’apprentissage socioémotionnel n’est efficace que s’il est introduit dans des classes et des écoles sécuritaires, accueillantes et inclusives. Un apprentissage socioémotionnel adapté à la culture démontre la prise de conscience et le respect des identités sociales et culturelles de tous les élèves. Comprendre que le racisme, l’oppression et la disparité existent, et que les expériences des élèves en matière de racisme et d’oppression à l’école peuvent affecter la façon dont l’apprentissage socioémotionnel est perçu.

Il existe de nombreuses ressources, y compris celles mentionnées ci-dessous, qui vous aideront à mettre en œuvre l’apprentissage socioémotionnel. Comme pour d’autres domaines du programme d’études, il est essentiel de tenir compte des points forts et des expériences de vos élèves lorsque vous préparez la façon d’utiliser les ressources.

Voici quelques facteurs à garder à l’esprit pour mettre en œuvre un apprentissage socioémotionnel efficace, solidaire, antiraciste et antioppressif :

  • Comprendre qu’il existe des nuances au sein des groupes culturels et entre ceux-ci; la même affirmation ou idée ne s’applique pas à tout le monde. Permettre des possibilités d’expression culturelle et des modes de connaissance.
  • Assurez-vous que vos exemples sont inclusifs. Par exemple, soyez sensible dans l‘utilisation d’une position hétéronormative (p. ex., en faisant référence aux familles comme constituées d’une mère et d’un père).
  • Offrez aux élèves l’appui et les outils pour contrer l’ppression et veillez à ne pas rejeter la faute sur les élèves ou à ne pas leur imposer la responsabilité de naviguer dans des espaces oppressifs, racistes et discriminatoires. Par exemple, des recherches montrent que des pensées positives peuvent influencer nos émotions et nos comportements de manière utile et peuvent aider à recadrer les événements négatifs. Bien qu’il soit utile de s’informer sur la pensée positive et le recadrage, il ne s’agit pas de solutions aux pratiques oppressives qui devraient être présentées aux élèves de cette manière.
  • Adoptez une approche basée sur les points forts et le co-apprentissage. L’apprentissage socioémotionnel s’agit d’un processus de co-apprentissage où les idées et les points forts des élèves sont mis à l’honneur, et où de nouvelles idées sont explorées ensemble.

Six éléments communs de l’apprentissage socioémotionnel

Six catégoriesSix catégories d’ASÉ ont été identifiées par l’entremise d’un processus de révision de programmes fondés sur des données probantes existantes. Veuillez en apprendre davantage à propos de ce processus (en anglais).

Reconnaissance et gestion des émotions

Les élèves expriment leurs émotions de diverses manières en fonction de leurs expériences personnelles, sociales et culturelles. Avec les élèves, vous pouvez apprendre comment les pensées, les émotions et les actions sont liées. Vous pouvez explorer les façons de reconnaître les émotions, de gérer et d’exprimer les sentiments, et montrer comment réagir face à des personnes de manière appropriée et mettre en pratique cette réaction avec compassion tout en honorant les identités sociales et culturelles.

 

Gestion du stress et adaptation

Les élèves font face à une gamme de défis qui ont trait à leur expérience personnelle, sociale et culturelle. Ils ont également à leur portée des moyens d’adaptation. Grâce à l’enseignement et au modelage, vous pouvez aider les élèves à mettre en pratique de nouvelles stratégies d’adaptation et à renforcer celles qui existent déjà. Veillez à prendre en compte les sources de stress et à examiner et traiter les structures qui renforcent les conditions inéquitables qui imposent du stress aux individus et aux communautés entières.

 

Motivation positive et persévérance

La motivation positive et la persévérance peuvent aider les élèves à aborder les défis de la vie de manière optimiste et à garder espoir même lorsque leur situation est difficile. Explorez et mettez en pratique des stratégies qui s’appuient sur les points forts des élèves. Veillez à ne pas présenter ces compétences comme la solution à l’oppression et à d’autres problèmes systémiques. Parlez plutôt du rôle de la motivation et de la persévérance dans le plaidoyer et l’action collective pour éliminer les obstacles dans la classe, l’école et le système.

 

Relations saines

Des relations saines sont au cœur du développement et du maintien de milieux d’apprentissage équitables et bienveillants qui favorisent la santé mentale. Vous pouvez aider les élèves à apprendre à comprendre et à apprécier les différentes perspectives et identités, à faire preuve d’empathie envers les autres, à écouter et à résoudre les conflits avec respect. Mettre l’accent sur les compétences relationnelles en matière de santé peut être bénéfique pour la culture de la classe et le sentiment d’appartenance des élèves.

 

Conscience de soi et sentiment d’identité personnelle

L’exploration de la conscience de soi et du sentiment d’identité est une occasion favorable pour des conversations courageuses et encourageantes sur les forces, les difficultés, les préférences, les valeurs, les expériences vécues, les ambitions, etc. Vous pouvez créer un environnement sécuritaire où vous apprenez avec les élèves, où vous affirmez les héritages culturels et où les élèves s’exercent à défendre leurs besoins. S’ils savent se positionner en rapport avec leur culture et leur communauté, les élèves sont mieux à même de voir leur importance personnelle et de comprendre en quoi ils contribuent au monde qui les entoure.

 

Pensée critique et créative

Les fonctions exécutives comme la planification, la concentration sur les tâches, la résolution créative de problèmes et la gestion du temps aident les élèves à s’organiser. Ces compétences augmentent la réussite des élèves dans leurs études et peuvent également les aider à gérer d’autres défis complexes dans leur vie. Vous pouvez modeler et enseigner ces compétences, et créer des occasions pour que les élèves apprennent et mettent en pratique ces compétences individuellement et avec leurs pairs.

 


Ressources pour appuyer l’apprentissage socioémotionnel


Avantages de l’apprentissage socioémotionnel

Lorsque tous les élèves d’une classe ou d’une école apprennent et mettent en pratique des compétences socioémotionnelles, leur sentiment d’appartenance à la classe, à l’école et à la communauté s’améliore. Tout le monde a tendance à communiquer de manière plus positive et réfléchie et respecte la diversité des pensées, des cultures, des langues, des croyances, des identités et des expressions.

Le Collaborative for Academic, Social, and Emotional Learning (CASEL) fournit un aperçu de la recherche (en anglais seulement) menée sur les résultats de l’ASE. En général, favoriser l’ASE peut donner les résultats suivants :

  • Meilleurs résultats scolaires
  • Amélioration du comportement
  • Rendement impressionnant sur les plans pédagogique, sanitaire et judiciaire