Avez-vous besoin d'aide maintenant?

Nous n’offrons pas de conseils, de consultations ni de traitements en matière de santé mentale. Si une personne que vous connaissez ou vous-même êtes en état de crise, veuillez communiquer avec l’équipe d’intervention d’urgence de votre communauté locale. Vous pouvez également appeler la Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux être des Autochtones au 1 855 242-3310, le Service d’aide téléphonique pour les jeunes Noirs ( Black Youth Helpline) au 1-833-294-8650 ou Jeunesse, j’écoute au 1-800-668-6868.

Accueil des élèves qui sont de nouveaux arrivants au Canada

L’environnement scolaire a une incidence importante sur le sentiment d’appartenance de l’élève et sur sa santé mentale et son bien-être en général. Le personnel scolaire et les élèves peuvent contribuer de plusieurs façons à la création d’un milieu scolaire accueillant pour tous les nouveaux arrivants qui s’y intègrent, quels que soient leur pays et leur culture d’origine.

Comment créer une école et une classe accueillantes (Niveau 1)

Une école dotée d’un savoir-faire culturel :

  • exprime son engagement envers l’équité et l’inclusion;
  • vérifie si des actes discriminatoires ou intolérants sont commis, et y réagit;
  • démontre sa volonté d’en apprendre davantage sur les traditions, les forces et les besoins des nouveaux arrivants.

Voici quelques stratégies pour créer un environnement accueillant pour les élèves qui sont de nouveaux arrivants.

À l’école

  • Prenez le temps d’en apprendre davantage sur l’expérience des nouveaux arrivants en consultant des ressources crédibles (p. ex. un service d’établissement local ou Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada).
  • Mettez sur pied une équipe d’accueil à l’école pour faciliter l’accueil et l’orientation.
  • Pendant l’entrevue d’admission, consacrez suffisamment de temps aux inquiétudes et aux souhaits que les parents ont pour leurs enfants.
  • Assurez la participation des parents et des élèves dans les activités d’orientation.
  • Au cours de la première rencontre, renseignez-vous sur les points forts, les intérêts et les besoins de l’enfant.
  • Écoutez ce que les familles ont à vous dire et évitez de formuler des hypothèses sur les expériences qu’elles ont vécues.
  • Pendant l’orientation, fournissez des renseignements sur les procédures de sécurité, les routines et les présences.
  • Passez en revue les aspects de la vie à l’école qui pourraient effrayer certains élèves (la cloche, par exemple).
  • Proposez l’aide d’élèves spécialement formés pour organiser des visites scolaires complètes pour toute la famille.
  • Veillez à ce que l’élève et sa famille aient accès à des interprètes adultes compétents.
  • Affichez plusieurs panneaux dans la langue maternelle de l’élève et d’autres langues courantes dans toute l’école.
  • Distribuez de l’information sur l’établissement et les services de santé mentale rédigée en plusieurs langues à l’école et en dehors de l’école.
  • Discutez régulièrement avec les familles de l’adaptation de leur enfant à l’école.

En classe

  • Accueillez individuellement chaque élève tous les jours en le nommant et en lui faisant un sourire.
  • Ayez une routine visuelle prévisible en classe. Annoncez les changements à l’avance.
  • Assurez-vous que les élèves connaissent et comprennent les fonctions des membres de l’équipe scolaire.
  • Veillez à ce que l’environnement de la classe reflète la diversité linguistique et culturelle des élèves.
  • Prévoyez chaque jour des pauses de relaxation, en particulier pendant les transitions.
  • Encouragez et appuyez l’utilisation de la langue maternelle ou dominante en salle de classe et à la maison.
  • Faites part à toute la classe des renseignements qui l’aideront à mieux comprendre et à accueillir les nouveaux arrivants.
  • Prenez le temps d’écouter l’histoire de chaque élève nouvellement arrivé au pays et de connaître ses forces.
  • Offrez à tous les élèves la possibilité de parler de leur identité culturelle.
  • Associez chaque nouvel élève à un pair aidant qui l’aidera à s’orienter et à s’habituer aux routines.
  • Favorisez la compassion et la compréhension, et répondez de façon directe à l’intolérance.
  • Remarquez et appuyez le leadership et la gentillesse chez les élèves.
  • Apprenez à aider les élèves et leur famille à accéder aux services d’établissement et de santé mentale.

Remarquer les signes de problèmes d’adaptation

Bien que la plupart des enfants soient résilients et ne contractent pas de problèmes affectifs à long terme, certains d’entre eux auront besoin de plus de soutien à cause du stress causé par la migration, des difficultés d’adaptation et d’expériences traumatisantes. Le personnel scolaire est bien placé pour remarquer si un élève est en difficulté et qu’il a besoin d’un soutien bienveillant en salle de classe.

Signes courants de problèmes d’adaptation

Physiques

  • incontinence
  • maux de tête, nausées
  • difficultés d’alimentation ou insomnie
  • vulnérabilité plus élevée aux maladies
  • léthargie possible
  • réticence à participer aux activités physiques
  • usage de drogues

Socioémotionnels

  • inquiétude de l’enfant lorsqu’il est loin de sa famille
  • tristesse, dépression, repli sur soi
  • agressivité, crises de colère, rébellion
  • peut sembler en colère ou irritable
  • engourdissement affectif, isolement
  • discute sans cesse de la guerre
  • réaction de sursaut exagérée

Cognitifs

  • joue de façon répétitive
  • difficulté à s’intéresser à la matière scolaire
  • refus d’apprendre la nouvelle langue
  • mauvaise concentration, distraction
  • est facilement frustré
  • interaction limitée avec les autres élèves
  • absentéisme

Fournir en classe un soutien ciblé (Niveau 2 ou 3)

  • Favorisez un environnement calme et prévisible en classe.
  • Donnez des indices pour signaler les transitions et des avertissements concernant les changements apportés aux routines.
  • Soyez présent, apportez votre soutien et surveillez l’élève.
  • Adoptez un ton apaisant dans vos interactions avec l’élève.
  • Nouez des liens avec l’élève et offrez-lui un soutien supplémentaire lors de situations difficiles.
  • Fixez des attentes scolaires qui encouragent la motivation et le succès.
  • Proposez des moyens pour gérer les émotions et le comportement dans la salle de classe (par exemple, des espaces calmes, de la relaxation).
  • Préparez les élèves à comprendre les étapes de résolution de problèmes et de conflits, etc..
  • Offrez des choix à l’élève. Le sentiment d’exercer une certaine maîtrise lui permettra de se sentir confiant et en sécurité.
  • Établissez les limites pour l’aider à satisfaire aux demandes (par exemple, « je vois que tu as besoin d’aide pour… »).
  • L’apprentissage des langues peut être difficile. Soyez attentifs et renforcez ses tentatives de communication tout en encourageant la préservation de sa langue d’origine.
  • Créez régulièrement des occasions de parler de ses progrès avec ses parents et de leur souligner ses forces et ses faiblesses.

Agrandir le cercle de soutien (Niveau 2 ou 3)

Que faire si vous croyez qu’un élève éprouve des difficultés à s’adapter

Rappelez-vous que ce n’est pas à vous de diagnostiquer un trouble mental. Lorsque vous observez son état et documentez vos observations, vous pouvez aider l’élève à obtenir le soutien dont il a besoin.

Quand devez-vous intervenir :

  • si les problèmes de l’élève semblent nuire à ses activités quotidiennes;
  • si ces signes de difficulté semblent être graves ou persistants;
  • lorsque l’élève et sa famille se font du souci.

Que faire :

  • Suivez le protocole d’accès au soutien en santé mentale de votre conseil scolaire. Ce protocole peut comprendre les mesures suivantes :
    • consulter le directeur, le directeur adjoint ou un membre de l’équipe de santé mentale de votre école;
    • discuter de vos observations avec l’élève et ses parents ou son tuteur;
    • demander le soutien d’un professionnel de la santé mentale travaillant au sein du conseil scolaire (par exemple, un travailleur social ou un psychologue scolaire);
    • demander le soutien d’un professionnel de la santé mentale en dehors de l’école.

Vous jouez un rôle crucial dans le processus du soutien, car vous contribuez au dépistage précoce. Vous ferez partie du cercle de soutien de l’élève à toutes les étapes des services professionnels de santé mentale.


Prendre soin de soi

Il est impératif que vous preniez également soin de vous, pour votre bien-être et pour que vous puissiez mieux soutenir les élèves que vous servez. Prêtez attention à vos idées et à vos sentiments et mettez en place des stratégies d’autosoins élémentaires. Apprenez à reconnaître les moments où vous avez besoin de soutien supplémentaire. Vous pouvez obtenir de l’aide par l’entremise du programme d’aide aux employés.

Sujets qui peuvent aussi vous intéresser :