Avez-vous besoin d'aide maintenant?

Nous n’offrons pas de conseils, de consultations ni de traitements en matière de santé mentale. Si une personne que vous connaissez ou vous-même êtes en état de crise, veuillez communiquer avec l’équipe d’intervention d’urgence de votre communauté locale. Vous pouvez également appeler la Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux être des Autochtones au 1 855 242-3310, le Service d’aide téléphonique pour les jeunes Noirs ( Black Youth Helpline) au 1-833-294-8650 ou Jeunesse, j’écoute au 1-800-668-6868.

Comment aider les élèves suite à des événements traumatisants

Les événements tragiques, tels que les accidents, les catastrophes naturelles et les actes de violence collective, peuvent avoir un impact sur les individus, les classes, les écoles, les communautés ou même à l’extérieur de celles-ci, en fonction de leur nature et de leur portée.

Réactions courantes aux événements tragiques

La façon dont les élèves réagiront aux événements variera. Le stade de développement, la proximité physique ou émotionnelle à l’événement et les expériences antérieures dans des situations traumatisantes peuvent avoir une incidence sur la réaction des élèves. Les réactions peuvent durer des jours et parfois des semaines. Généralement, elles s’atténuent au fil du temps lorsque nous aidons les élèves à exprimer leurs sentiments, les rassurons sur le fait qu’ils sont en sécurité et protégés et les aidons à mieux comprendre. Les réactions peuvent inclure :

  • absentéisme
  • anxiété
  • colère ou irritabilité
  • distance sociale
  • fatigue
  • manque de concentration
  • maux physiques
  • tristesse

Comment appuyer les enfants et les jeunes à la suite d’un événement tragique

  • Sachez qu’en période de tragédie, les réactions des adultes donnent le ton aux élèves.
  • Promouvez un rythme calme pour l’apprentissage ainsi que des délais souples, au besoin.
  • Maintenez des routines normales et prévisibles.
  • Réduisez l’accent mis sur des leçons formelles et la durée.
  • Envisagez de reporter ou de changer le cours si le contenu du programme à l’étude est plutôt délicat.
  • Utilisez des activités d’apprentissage qui vous permettent de vérifier comment vont les élèves et de prendre le temps de communiquer avec eux.
  • Favorisez un espace calme en classe pour la réflexion et le dialogue parmi les élèves.
  • Encouragez les élèves à limiter leur consommation de médias sociaux et d’informations télévisées.
  • Offrez aux élèves l’occasion d’entreprendre des discussions lorsque le moment leur convient plutôt que diriger la discussion au niveau de toute la classe.
  • Écoutez attentivement pour savoir comment vos élèves perçoivent la situation.
  • Fournissez des explications factuelles sur les événements de manière adaptée à l’âge de l’enfant ou de l’adolescent.
  • Calmez les inquiétudes, rappeler les procédures de sécurité et rappeler aux élèves qu’ils sont en sécurité.
  • Validez les sentiments de tristesse, de colère, d’anxiété et aider les élèves à reconnaître que ces émotions peuvent prendre du temps à s’atténuer.
  • Encouragez les élèves à puiser dans leur spiritualité, leurs réseaux, leurs stratégies de soins personnels et d’autres avenues positives qui puissent les aider.
  • Modélisez la compassion, l’adaptation positive et les autosoins.
  • Aidez les élèves à noter les bienfaits, les héros silencieux et les signes d’espoir.
  • Faites une liste des élèves qui pourraient être à risque en raison de leur proximité avec l’événement tragique, d’un traumatisme antérieur, etc..
  • Surveillez ces élèves de plus près, en communiquant avec eux tous les jours.
  • Reconnaissez que même les élèves qui ne démontrent aucun lien ou vulnérabilité apparente pourraient éprouver des difficultés.
  • Surveillez les changements dans le comportement des élèves et (ou) les émotions qui sont excessives sur le plan de l’intensité et de la durée.
  • Surveillez les signes indiquant que le comportement et (ou) les émotions des élèves interfèrent avec le fonctionnement quotidien à l’école.
  • Si vous avez des préoccupations, notez vos observations et consultez le personnel approprié (p. ex., direction, travailleur social).
  • Discutez de vos préoccupations avec l’élève d’une manière compatissante et adaptée à son âge.
  • Utilisez les processus courants de l’école ou de la classe pour communiquer avec les parents ou tuteurs afin de discuter de vos observations et préoccupations.
  • Accueillez chaque jour les élèves qui pourraient être plus à risque d’une manière calme, attentionnée et intentionnelle.
  • Présentez aux élèves qui éprouvent des difficultés les soutiens scolaires disponibles et comment ils peuvent y accéder.
  • Favorisez des occasions de dialogue au sein d’un climat de classe calme.
  • Maintenez les attentes scolaires, mais les adoucir si un élève semble bouleversé.
  • Aidez les élèves à terminer leurs travaux scolaires en morcelant les tâches pour qu’elles soient plus faciles à gérer, en les jumelant avec d’autres élèves, etc.
  • Accordez plus de temps pour terminer les tests et les devoirs, si nécessaire.
  • Encouragez les élèves à vous signaler s’ils ont des difficultés et ont besoin de parler, ou s’ils veulent prendre du recul par rapport à une tâche.
  • Aidez ces élèves à participer aux activités qui peuvent faciliter la guérison (p. ex., écrire une carte, faire un don, etc.).
  • Connaissez les soutiens qui existent au niveau de l’école, du conseil scolaire et de la communauté.
  • Connaissez la voie locale pour accéder aux services.
  • Travaillez avec l’équipe de l’école pour sensibiliser les parents, les tuteurs, et l’élève aux soutiens et aux services disponibles.
  • Avec le consentement des parents ou des tuteurs, faites part de vos observations pour faciliter l’aiguillage et la planification du traitement.
  • Continuez à fournir des mesures d’adaptation en classe aux élèves qui éprouvent des difficultés à la suite d’un événement tragique.
  • Utilisez les stratégies pédagogiques recommandées par le fournisseur de services.

Ressources pour appuyer les élèves à la suite d’un événement traumatique


Prendre soin de soi

Il est impératif que vous preniez également soin de vous, pour votre bien-être et pour que vous puissiez mieux soutenir les élèves que vous servez. Prêtez attention à vos propres idées et à vos sentiments, et au fait que les réactions de deuil peuvent durer plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

  • Profitez de l’occasion pour parler de la situation et de vos sentiments avec vos amis, votre famille et vos collègues.
  • Conservez des horaires et des habitudes normaux.
  • Assurez-vous de bien manger, dormir, jouer, faire de l’exercice et rire.
  • Adoptez des stratégies saines et positives pour gérer votre chagrin, vos peurs, votre colère et vos inquiétudes.
  • Demandez de l’aide. Ce n’est pas une expérience que vous devez confronter seul. Vous pouvez obtenir de l’aide par l’entremise du programme d’aide aux employés.