Avez-vous besoin d'aide maintenant?

Nous n’offrons pas de conseils, de consultations ni de traitements en matière de santé mentale. Si une personne que vous connaissez ou vous-même êtes en état de crise, veuillez communiquer avec l’équipe d’intervention d’urgence de votre communauté locale. Vous pouvez également appeler la Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux être des Autochtones au 1 855 242-3310, le Service d’aide téléphonique pour les jeunes Noirs ( Black Youth Helpline) au 1-833-294-8650 ou Jeunesse, j’écoute au 1-800-668-6868.

En savoir plus

Favoriser une approche échelonnée et se concentrer sur les points positifs

Le personnel scolaire peut se sentir dépassé lorsqu’on lui demande de se concentrer sur la maladie mentale plutôt que sur la santé mentale. La raison principale en est que les directions et directions adjointes d‘école et le personnel scolaire n’ont pas la formation nécessaire ni le mandat pour intervenir à ce niveau. Par contre, le personnel scolaire a un rôle important à jouer dans la promotion de la santé mentale à l’école, dans le dépistage précoce des élèves qui peuvent avoir des problèmes de ce genre et dans l’appui continu de ces élèves.

Le perfectionnement de nos compétences liées à la promotion de la santé mentale et à la prévention en amont dans les écoles nous permet de contribuer de manière importante sans dépasser nos barrières professionnelles. Le modèle harmonisé et intégré (MHI), qui définit le modèle de soutien échelonné pour les écoles ontariennes, souligne que la majorité du travail des écoles est, ou devrait être, axé sur les services de niveaux 1 (promotion de la santé mentale) et 2 (prévention).

AIM-Infographic-FR

Le premier échelon – niveau 1 – s’applique à tous – Le niveau 1 est le travail que vous effectuez tous les jours avec le personnel scolaire pour inclure vos élèves, pour faire en sorte qu’ils se sentent les bienvenus, pour les comprendre, pour approfondir les connaissances sur la santé mentale, pour encourager les habitudes favorisant la santé mentale et pour vous associer à leurs parents, aux élèves eux-mêmes et aux autres membres du personnel pour créer un environnement de soutien. La majeure partie du travail de santé mentale dans les écoles se situe à ce niveau.

Le deuxième échelon – niveau 2 – est nécessaire pour certains – Le niveau 2 est axé sur la prévention et l’intervention précoce. Certains élèves dans chaque classe ou chaque école auront peut-être besoin de soutien supplémentaire. Vous pouvez apporter votre aide en renforçant les compétences et en éliminant les obstacles à l’apprentissage. À ce niveau, les professionnels de la santé mentale en milieu scolaire et les autres spécialistes offrent des services d’intervention, tels que la psychothérapie structurée.

Le troisième échelon – niveau 3 – est essentiel pour un petit nombre d’élèves. Les services du niveau 3 soutiennent les élèves nécessitant des services d’évaluation et d’intervention plus intensifs. Bien qu’il soit nécessaire que les écoles fournissent certains services de niveau 3 (car les élèves ne peuvent ou ne veulent pas avoir accès aux services de soutien externes et afin de permettre aux écoles de gérer les crises au fur et à mesure qu’elles surviennent), notre rôle dans les écoles est d’aider les élèves à accéder aux services communautaires ou de santé appropriés et de fournir les soins continus dont ils ont besoin pendant qu’ils sont à l’école.

En ayant des niveaux différents, on peut concevoir et surveiller efficacement les services de santé mentale offerts par le système et l’école. Cet échelonnement rend plus rassurant le rôle que nous jouons dans l’ensemble du réseau des soins.

Les écoles occupent une place de choix dans la promotion de la santé mentale, la prévention, le dépistage et l’intervention précoce et les services qui s’y rattachent. Bien que nous ayons un rôle de soutien à jouer dans la gestion de crise et que nous devions fournir des stratégies de soutien et d’adaptation en classe aux élèves aux prises avec une maladie mentale, nous ne sommes pas responsables des services de santé mentale intensifs. Dans le cadre du système de soins, nous avons évoqué la nécessité de travailler en collaboration avec les partenaires communautaires et des soins de santé. Notre contribution prioritaire se trouve dans la promotion et la prévention en amont.

Suggérer un thème

Nous continuerons à élargir nos ressources à la lumière des commentaires reçus. Veuillez nous aider à répondre à vos besoins professionnels en nous proposant des thèmes.