Skip to navigation Skip to main content

Aller de l’avant

Tisser des liens et appuyer

Lorsque nous collaborons dans le but de créer des salles de classe qui favorisent la santé mentale et que nous développons les habiletés socioémotionnelles et les connaissances de base en santé mentale des élèves, moins d’enfants devraient avoir besoin de soutiens spécialisés pour maintenir une bonne santé mentale. Cependant, il y aura toujours des élèves aux prises avec des problèmes émotionnels plus ou moins graves ou qui seront atteints de maladies mentales. 

Vous avez peut-être fait partie de l’équipe qui a aidé à observer et à nommer les problèmes d’un élève, ou peut-être qu’un des élèves de votre classe est en cours de traitement.

Vous faites partie du cercle de soutien des élèves. L’élève tirera pleinement parti de vos efforts à créer une salle de classe qui favorise la santé mentale, de votre collaboration avec l’équipe de soutien et du soutien individualisé que vous lui apporterez en classe. 

Comment soutenir les élèves qui suivent un traitement de santé mentale

  • Continuez de poser dans la salle de classe les gestes quotidiens qui servent à promouvoir activement la santé mentale et le bien-être chez tous les élèves.
  • Participez à des réunions avec les parents, les tuteurs et les professionnels de la santé mentale impliqués pour vous renseigner sur les stratégies recommandées.
  • Posez des questions aux professionnels de la santé mentale si vous n’êtes pas certain de connaître la signification d’une action en particulier, par exemple, « Que dois-je en retenir en tant qu’enseignant »?  « Comment pouvons-nous nous soutenir les uns les autres dans notre travail »?
  • Assurez-vous que tous les intervenants travaillent à l’atteinte d’un même objectif pour l’élève; les élèves tireront profit d’un soutien coordonné.
  • Lorsque possible, collaborez avec d’autres partenaires tels que les parents, les tuteurs, les membres de la famille, les aînés, les gardiens du savoir, les organisations culturelles ou les membres d’une communauté religieuse.
  • Observez, écoutez, informez et faites participer d’autres services de soutien au besoin.
  • Accueillez les idées, stratégies et approches nouvelles qui sont basées sur la manière dont la santé mentale de vos élèves est perçue.
  • Communiquez les changements avec toutes les personnes impliquées, soit à la fois les défis et les progrès avec l’élève, la famille et l’équipe.
  • Portez attention à l’élève qui utilise ses propres stratégies pour gérer son comportement et citez son exemple.
  • Le cas échéant, renforcez les stratégies suggérées dans votre classe.

Comment gérer des interactions difficiles avec un élève

La stratégie la plus efficace à adopter si le terrain est fertile en défis avec un élève consiste à lui offrir votre soutien et votre compassion, à établir une relation de confiance avec lui, à l’écouter et à être disponible.

Il est naturel de vouloir donner des conseils, résoudre un problème ou apporter une solution. Cependant, sachez que vous n’avez pas besoin d’avoir toutes les réponses. 

Il est souvent suffisant de permettre à un élève de se faire entendre, en utilisant des stratégies qui l’aident à se calmer et à voir les choses sous un autre angle.

Faites preuve de compassion en étant attentif aux préoccupations de l’élève et traduisez-les de manière verbale en les nommant et en les décrivant. Voici quelques astuces qui peuvent vous aider à mieux comprendre sa vision d’un problème :

  • « Il serait logique que… tu ne veuilles pas rentrer de la récréation… »
  • « Quand je me mets à ta place, je peux imaginer que… tu te sens vraiment frustré d’avoir perdu ton travail sur l’ordinateur… »
  • « Tu es peut-être inquiet… de ne pas être accepté et de ne pas pouvoir aller à l’université… »
  • « Je pourrais comprendre que…  »

Ajoutez quelques exemples pour que l’élève sache que vous comprenez son problème. À cette étape, évitez d’utiliser « mais ». Utilisez des locutions explicatives comme « parce que ».

  • « parce que l’école peut être difficile et parce que tu t’inquiètes beaucoup de tes résultats… »
  • « parce que tu t’amuses beaucoup… »

Après avoir utilisé des locutions explicatives pour montrer à l’élève que vous le comprenez, manifestez votre désir de l’aider.

  • « Nous sommes dans le même bateau ».
  • « J’ai compris ».
  • « Voyons si nous pouvons trouver une solution ».

Travaillez de concert pour trouver une solution. Rappelez à l’élève d’utiliser ses compétences et ses stratégies d’adaptation et donnez des exemples précis tels que prendre une grande respiration ou aller faire une promenade. Redirigez-le, le cas échéant.

En tant que membre clé du cercle de soutien de l’élève, vous pouvez aider à tenir les autres informés si vous remarquez des changements. Vous pouvez également, au besoin, aiguiller l’élève vers des services supplémentaires.

Prendre soin de soi

Il est impératif que vous preniez également soin de vous, pour votre bien-être et pour que vous puissiez mieux soutenir vos élèves. Prêtez attention à vos idées et à vos sentiments et mettez en place des stratégies d’autosoins élémentaires. Apprenez à reconnaître les moments où vous avez besoin de soutien supplémentaire. Vous pouvez obtenir de l’aide par l’entremise du programme d’aide aux employés.

Avez-vous besoin d'aide maintenant?

Nous n'offrons pas de conseils, de consultations ni de traitements de santé mentale. Si vous ou une personne que vous connaissez êtes en état de crise, appelez le 911 ou rendez-vous au service des urgences le plus près. Vous pouvez aussi appeler Jeunesse, j'écoute au 1-800-668-6868.