Passer à la navigation Passer au contenu principal

En savoir plus

Les problèmes d’attention à l’école

Tous les élèves peuvent éprouver de temps en temps des périodes où ils ont de la difficulté à se concentrer, à gérer leurs impulsions ou à terminer leurs tâches. Les stratégies scolaires et les systèmes de soutien peuvent aider tous les élèves à maintenir leur attention et à optimiser l’apprentissage.

Un soutien supplémentaire peut être nécessaire si :

  • l’élève est souvent distrait, désorganisé, impulsif et ne peut rester immobile;
  • les problèmes d’attention interfèrent avec le rendement scolaire et les autres activités;
  • ces problèmes persistent sur de longues périodes;
  • le niveau de problème observé est supérieur à celui attendu à l’âge ou au stade de développement de l’élève.

Prochainement : Comment reconnaître et gérer les problèmes d’attention, d’hyperactivité et d’impulsivité en classe

Notre tutoriel de 30 minutes présente le concept d’attention, explore les signes et symptômes, quand il faut s’inquiéter, et passe en revue les stratégies permettant d’aider les élèves ayant des problèmes d’attention en classe.

Comment aider les élèves

À l’école, nous pouvons aider les élèves à acquérir des compétences leur permettant de rester concentrés, terminer leurs tâches, attendre leur tour, etc. Et nous pouvons maintenir des environnements de classe qui aident les élèves à s’engager et s’autogérer afin qu’ils soient disposés à apprendre. Pour la plupart des élèves, des stratégies générales et du soutien seront suffisants pour les aider à maintenir leur niveau d’attention.

Voici quelques stratégies quotidiennes à mettre en application afin que votre salle de classe favorise la santé mentale :

  • Maintenir un environnement sécuritaire et positif où les attentes sont clairement définies.
  • Mettre en place des routines prévisibles dans la salle de classe et annoncer les changements à l’avance.
  • Utiliser des rappels visuels et des aide-mémoire.
  • Enseigner/renforcer/modéliser les compétences organisationnelles, en aidant les élèves à préparer le matériel nécessaire à l’apprentissage (par exemple, avoir entre vos mains des stylos et des crayons de rechange).
  • Enseigner/renforcer/modéliser les compétences en matière de gestion du temps, en aidant les élèves à répartir les tâches et à bien utiliser le temps en classe (par exemple, en utilisant un calendrier ou un agenda).
  • Enseigner/renforcer les techniques d’étude, en aidant les élèves à se préparer aux tests et à travailler de façon méthodique lors des examens (par exemple, des stratégies de vérification du travail).
  • Offrir aux élèves une variété de moyens intéressants d’accéder à l’information et de démontrer leurs forces.
  • Créer une culture de compassion au sein de votre classe, grâce à laquelle les élèves savent qu’ils peuvent demander de l’aide en cas de besoin.
  • Concevoir des environnements qui minimisent l’encombrement et les distractions.
  • Concevoir des espaces pouvant favoriser la concentration qui seront utilisés lorsque les élèves en ressentent le besoin.
  • Lorsque les élèves ont des troubles de l’attention et d’hyperactivité ou d’impulsivité, rappelez-vous qu’ils acquièrent les compétences à partir des fonctions exécutives et que cela demande du temps.

En tant que personnel scolaire, vous êtes bien placé pour observer les signes avant-coureurs reliés aux troubles de l’attention, car l’environnement de la classe exige un niveau élevé de concentration et d’organisation.   Chez certains élèves, les troubles de l’attention sont facilement observables et se remarquent dès le plus jeune âge.   Pour d’autres, les problèmes peuvent être plus difficiles à remarquer, mais peuvent avoir le même impact, en particulier lorsqu’ils n’ont pas été identifiés dans les années d’études ultérieures.

Signes que vous pouvez observer : élèves du primaire

  • Difficulté à se concentrer et à suivre les instructions
  • Agitation, activité excessive
  • Agit sans réfléchir
  • Tendance à répondre à des questions avant qu’elles ne soient terminées
  • Difficulté à attendre son tour
  • Difficulté avec les travaux écrits ou cherche à éviter ceux-ci
  • Facilement distrait, difficulté à se tirer de ses rêveries
  • Traite l’information lentement
  • Distrait
  • Agit comme s’il était plus jeune
  • Peut avoir des difficultés à maintenir des amitiés

Signes que vous pouvez observer : élèves du secondaire

  • Difficulté à s’auto-organiser et à planifier des activités
  • Difficulté à débuter et à terminer un travail
  • Difficulté à fixer des objectifs
  • Difficulté à rester attentif aux tâches et à ignorer les informations non pertinentes
  • Agité, distrait, difficulté à se tirer de ses rêveries
  • Difficulté à résoudre les problèmes en plusieurs étapes et à gérer les échéances
  • Difficulté à travailler sous pression
  • Difficulté à prendre des décisions rapidement
  • Difficulté à retenir l’information
  • Peut avoir des troubles de l’humeur (colère, anxiété, stress, tristesse)
  • Peut avoir des difficultés à maintenir des amitiés

Les stratégies suivantes peuvent aider à prévenir les troubles de l’attention ou à minimiser leurs impacts.

Trouble de l’attention

  • Maintenir un environnement de classe prévisible
  • Limiter le bruit et les distractions lorsque les élèves exécutent des tâches nécessitant une attention soutenue
  • Fragmenter l’enseignement afin que celui-ci soit plus gérable
  • Fournir une rétroaction positive pour les efforts faits pour les travaux scolaires
  • Fournir un espace de travail silencieux
  • Désigner des places privilégiées dans la classe
  • Conserver les tâches courtes et réalisables
  • Fournir des échéanciers et des calendriers visuels

Problèmes d’impulsivité

  • Rappeler aux élèves qu’il faut être attentif, écouter et faire une pause avant de parler
  • Enseigner et modéliser une approche planifiée des tâches et des conversations
  • Fournir des rappels pour que le travail soit terminé
  • Soutenir l’intégration des moments de pause dans le travail
  • Fournir une rétroaction positive pour les efforts faits pour les travaux scolaires
  • Intervenir aux mesures de rendement — fournir des rappels au besoin

Problèmes d’hyperactivité

  • Prendre des pauses pour faire bouger les élèves (pour tous)
  • Planifier de courtes pauses dans la journée pour maximiser l’apprentissage
  • Travailler debout si nécessaire
  • Afficher des aide-mémoire pour rappeler aux élèves de « s’arrêter et de réfléchir » avant d’agir
  • Offrir des activités qui permettent de bouger tout au long de la journée (par exemple, se rendre en marchant au secrétariat)

Problèmes avec la vitesse de traitement de l’information

  • Fournir des copies des documents
  • Répéter les instructions ou les concepts compliqués
  • Prolonger les délais
  • Indiquer qu’une question est imminente et permettre un temps de réponse plus long
  • Proposer de courts travaux

Problèmes de mémoire de travail

  • Afficher visuellement les informations clés et les rappels pour que tous les élèves puissent les consulter
  • Fragmenter l’enseignement afin que celui-ci soit plus gérable
  • Offrir des instructions faciles à suivre, en particulier pour les tâches complexes
  • Fournir des aide-mémoire si nécessaire
  • Fournir des aides à la mémoire (p. ex., mnémonique)

Problèmes de fonctionnement exécutif

  • Préparer les étudiants aux transitions
  • Fixer des délais réalistes quant aux travaux et aux tests
  • Fragmenter le travail et offrir des échéances intermédiaires
  • Fournir des listes de contrôle et des organisateurs graphiques pour soutenir le séquençage et l’organisation
  • Fournir un soutien supplémentaire pour organiser le bureau, les notes, le matériel, etc.
  • Mettre en place un système de communication entre la maison et l’école pour s’assurer que les travaux sont exécutés

Que faire si vous êtes inquiet

Rappelez-vous que ce n’est pas à vous de diagnostiquer un trouble de santé mentale. Lorsque vous notez et documentez vos observations, vous pouvez aider les étudiants à obtenir le soutien dont ils ont besoin.

Quand devez-vous intervenir :

  • si les troubles d’attention de l’élève semblent interférer de manière significative avec le fonctionnement quotidien
  • si ces signes de difficulté semblent être graves ou persistants
  • lorsque l’élève et sa famille expriment des préoccupations

Que pouvez-vous faire :

  • Suivez le protocole de votre conseil scolaire afin d’accéder au soutien vers un professionnel de la santé mentale. Cela peut inclure :
    • Consulter votre directeur, votre directeur adjoint ou un membre de l’équipe de santé mentale de votre école
    • Discuter de vos observations avec l’élève et ses parents ou ses tuteurs
    • Demandez le soutien d’un professionnel en santé mentale travaillant au sein du conseil scolaire (par exemple, un travailleur social ou un psychologue scolaire)
    • Demandez le soutien d’un professionnel en santé mentale au sein de la communauté

Vous êtes une partie essentielle du processus du soutien, car vous contribuez au dépistage précoce. Vous ferez partie du cercle de soutien de l’élève alors qu’il franchit les étapes vers les services professionnels de santé mentale

Prendre soin de soi

Il est impératif que vous preniez également soin de vous, pour votre bien-être et pour que vous puissiez mieux soutenir les élèves que vous servez. Prêtez attention à vos propres idées et à vos sentiments et mettez en place des stratégies d’autosoins élémentaires. Apprenez à reconnaître les moments où vous avez besoin de soutien supplémentaire. Vous pouvez obtenir de l’aide par l’entremise du programme d’aide aux employés.

Suggérer un thème

Nous continuerons à élargir nos ressources à la lumière des commentaires reçus. Veuillez nous aider à répondre à vos besoins professionnels en nous proposant des thèmes.