Passer à la navigation Passer au contenu principal

En savoir plus

Milieux scolaires et salles de classe favorisant la santé mentale

Le milieu scolaire et la salle de classe jouent un rôle crucial dans le sentiment d’appartenance des élèves et leur santé mentale globale.

Entretenir des relations positives avec les élèves dans un milieu scolaire chaleureux ayant des salles de classe sécuritaires, accueillantes et inclusives contribue à leur bien-être socioémotionnel et les encourage à apprendre. En outre, les salles de classe qui favorisent la santé mentale jouent un rôle essentiel dans la simplification de l’acquisition des habiletés socioémotionnelles grâce à l’enseignement, aux occasions intégrées de pratique et à la modélisation continue.

Regardez notre tutoriel « Établir et maintenir des salles de classe qui favorisent la santé mentale »

Ce tutoriel de 30 minutes propose des idées et des stratégies permettant d’établir et de maintenir une salle de classe qui favorise la santé mentale. Il donne un aperçu du système de soutien échelonné et propose au personnel scolaire des façons de promouvoir, dans le cadre de la vie scolaire régulière, les connaissances, les compétences, les attitudes et les habitudes en matière de santé mentale.

Faites le point sur votre pratique

Téléchargez nos outils de réflexion pour faire le point sur les pratiques utilisées dans votre école et votre conseil scolaire afin de déterminer les points forst et les domaines à améliorer. 

Comment favoriser la santé mentale à l’école et en salle de classe

Il existe plusieurs manières de favoriser la santé mentale à l’école et en salle de classe. Les approches varient en fonction des préférences de l’enseignant, des besoins des élèves et du contexte local. Au fond, une école et une classe qui favorisent la santé mentale sont des milieux d’apprentissage où tous les élèves ont l’impression d’être à leur place. Lorsque vous souhaitez la bienvenue aux élèves, à vos collègues et aux familles, en les incluant, en les comprenant et en favorisant l’acquisition des compétences et des connaissances qui renforcent la santé mentale et en vous associant à d’autres personnes en vue de faciliter l’apprentissage et le bien-être chez les élèves, vous établissez ainsi les bases d’une école et d’une salle de classe favorisant la santé mentale. 

Renforcez vos connaissances en santé mentale

Ce que vous savez sur la santé mentale est essentiel pour pouvoir instaurer une bonne santé mentale à l’école et en salle de classe. Notre cours en ligne explique en profondeur la littératie en santé mentale ainsi que l’établissement et le maintien de salles de classe qui favorisent la santé mentale.

Rendez vos efforts explicites

Bon nombre des suggestions ci-dessous sont des choses qui nécessitent simplement le bon sens du personnel enseignant. L’objectif est d’utiliser ces pratiques de manière cohérente et avec intention.

Accueillir (milieux social et physique)

  • souriez !
  • saluez chaleureusement les élèves, par leur nom, lorsqu’ils entrent dans la classe ;
  • montrez un intérêt pour les activités auxquelles les élèves participent en dehors de l’école ;
  • si votre école organise un programme de repas ou de déjeuners sains, donnez à vos élèves le temps de prendre leur collation avant de se mettre au travail ;
  • renseignez-vous auprès des élèves afin de savoir si l’un d’entre eux a besoin d’une attention particulière tout au long de la journée ;
  • répétez les instructions et parlez plus lentement aux élèves qui sont nouveaux arrivants et à ceux pour qui le français ou l’anglais est une langue seconde ;
  • établissez des routines de classe prévisibles ;
  • fournir des adaptations souples aux élèves, si nécessaire ;
  • soyez attentif à la dynamique de classe et intervenez tôt si des problèmes interpersonnels se présentent ;
  • songez à disposer les sièges dans la classe de diverses façons [par exemple, des zones de travail individuelles, des zones de travail de groupe, des places assises informelles, etc.] ;
  • au besoin, créez pour les élèves un espace séparé et calme qui leur permet de prendre du recul par rapport à la classe. Vous pouvez y placer des jouets sensoriels. Demandez aux élèves des idées pour vous aider à concevoir cet espace ;
  • examinez le matériel qui se trouve dans la classe, par exemple les affiches sur les murs. Est-il représentatif de vos élèves ? Les éléments culturels et religieux sont-ils correctement diversifiés ?
  • songez à diffuser dans la classe des messages positifs et optimistes qui inspirent un sentiment d’appartenance ;
  • parfois, il peut être approprié de changer l’éclairage, de permettre d’écouter de la musique ou de favoriser les mouvements dans la salle de classe.

Inclure [participation des élèves] :

  • apprenez à connaître vos élèves — comprendre leurs forces, leurs besoins et leurs intérêts vous permet de nouer de véritables liens personnels ;
  • demandez-leur leur opinion et donnez-leur l’occasion de prendre des décisions communes [telles que les règles de la classe et l’environnement physique] ;
  • encouragez-les à exprimer leur opinion et à jouer un rôle dans la promotion de la santé mentale ;
  • aidez-les à devenir des leaders d’une manière qui leur convient ;
  • renseignez-vous sur la diversité culturelle des élèves de votre classe et montrez que vous l’appréciez. Aidez TOUS les élèves à se sentir inclus à l’école.

Comprendre [littératie en santé mentale et apprendre à connaître vos élèves] :

  • passez en revue les documents Fondements d’une école saine et Vers un juste équilibre ;
  • prenez le temps de réfléchir à vos croyances personnelles en matière de santé mentale et de bien-être ;
  • améliorez vos connaissances en santé mentale  de façon à reconnaître les symptômes des troubles et à savoir comment aider à l’école ;
  • apprenez à connaître vos élèves : prenez le temps d’écouter l’histoire de chacun et de connaître leurs points forts ;
  • lisez le Dossier scolaire de l’Ontario de chaque élève.

Promouvoir [curriculum, enseignement et apprentissage] :

  • mettez l’accent sur votre bien-être et vos pratiques personnelles de résilience  ;
  • prodiguez des instructions explicites en matière d’habiletés socioémotionnelles : résolution de problèmes, prise de décisions, résolution de conflits, etc. ;
  • prodiguez des instructions explicites en matière de compétences favorisant le bien-être cognitif : gestion du temps, techniques d’étude, techniques de réduction du stress, surtout en période d’examens et pour les devoirs de synthèse ;
  • affichez des rappels visuels faisant la promotion de la santé mentale et rappelant aux élèves de ne pas hésiter à chercher de l’aide ;
  • prévoyez du temps pour la pleine conscience, la contemplation, l’autorégulation et les techniques de réduction du stress, et inspirez vos élèves en les mettant en pratique.

Collaborer [famille, école et partenaires communautaires] :

  • reconnaissez que les parents et la famille sont ceux qui connaissent le mieux leur enfant ;
  • faites participer les familles à l’équipe d’intervention afin d’améliorer la santé mentale des élèves à l’école ;
  • fournissez aux parents et aux familles des informations sur ce que les élèves apprennent sur les compétences socioémotionnelles et la santé mentale à l’école afin qu’ils puissent renforcer leurs compétences à la maison ;
  • lorsque vous remarquez qu’un élève présente des problèmes émotionnels ou comportementaux, expliquez clairement vos observations aux parents, sans diagnostiquer ni étiqueter le problème ;
  • discutez régulièrement avec les familles des progrès de leur enfant à l’école ;
  • faites preuve de compassion et de compréhension envers les familles lorsque les élèves éprouvent des difficultés ;
  • favorisez le dialogue constant avec les élèves et leurs parents afin de favoriser la santé mentale et de réduire la stigmatisation associée à la maladie mentale ;
  • apprenez à aider les élèves et leur famille à accéder à des services de santé mentale ;
  • distribuez de l’information traduite sur les services de santé mentale offerts en dehors de l’école ;
  • demeurez au sein du cercle de soutien lorsqu’un élève bénéficie de soins plus intensifs de la part de professionnels de la santé mentale communautaires ou du conseil scolaire.

N’oubliez pas de consulter les ressources sur les exercices quotidiens. Elles vous proposeront des activités qui vous aideront à établir et à maintenir des salles de classes qui favorisent la santé mentale.

Comment savoir si un élève est épanoui ?

Souvent, lorsque nous pensons à la santé mentale, ce sont les troubles mentaux qui nous viennent à l’esprit. Quoiqu’il soit important de surveiller les élèves pouvant éprouver des troubles dans ce domaine, il faut aussi remarquer les signes de bien-être chez votre personnel et les élèves. Prendre le temps de voir le bon côté de la médaille peut aider à garder la tête froide. N’oubliez pas que la plupart d’entre nous ont le plus souvent une bonne santé mentale.

Voici une liste non exhaustive des indices portant à croire que l’élève en question a une bonne santé mentale. En relevant ces signes, vous serez mieux à même de maintenir la tendance de bien-être liés à la santé mentale!.

Signes comportementaux ou physiques de bien-être :

  • l’élève n’a pas peur d’être séparé de sa famille ;
  • il participe avec enthousiasme aux activités physiques ou pédagogiques ;
  • il maîtrise bien ses impulsions, compte tenu de son âge ;
  • il aime pratiquer des activités saines, même s’il souffre de limitations ou d’invalidités physiques ;
  • il n’éprouve aucun problème à se faire des amis ou compte au moins un ami intime ;
  • il demande l’aide de ses pairs en cas de problème ;
  • il peut résoudre les conflits en discutant et en faisant des compromis.

Signes socioémotionnels de bien-être :

  • l’élève exprime toutes les émotions qu’on s’attend à voir chez lui. [p. ex., il est triste en cas de malheur] ;
  • la plupart du temps, il semble heureux et satisfait ;
  • il se remet sans peine de ses échecs et de ses erreurs ;
  • il fait preuve d’empathie ;
  • il aime les interactions avec ses pairs ;
  • face à une nouvelle expérience, il surmonte ses hésitations ou ses craintes initiales.
  • au besoin, il cherche du réconfort auprès des adultes ;
  • lorsqu’il est perturbé, il sait recouvrer son sang-froid et maîtriser ses émotions.

Signes cognitifs de bien-être :

  • l’élève explore avec curiosité son milieu d’apprentissage ;
  • il fait les devoirs qu’on lui remet ;
  • il participe à des jeux créatifs ou à des travaux de groupe ;
  • il persévère malgré les difficultés ;
  • il participe aux activités d’apprentissage ;
  • il sollicite et accepte l’aide de l’enseignant ;
  • il dresse des plans et les met à exécution ;
  • il sait trouver la source d’un problème et des façons de le résoudre.

Même si la plupart des élèves sont résilients et n’ont pas de troubles émotionnels, certains d’entre eux ont besoin d’un soutien supplémentaire à la suite d’un traumatisme ou d’une situation stressante ou parce qu’ils possèdent certaines vulnérabilités. Suivez les pratiques de votre cercle de soutien si vous vous faites du souci pour une élève.

Suggérer un thème

Nous continuerons à élargir nos ressources à la lumière des commentaires reçus. Veuillez nous aider à répondre à vos besoins professionnels en nous proposant des thèmes.